[Rouen] Compte – rendu Groupe de parole du 17/09

Bonjour à tous,

Lors de la rentrée de notre antenne, nous avions choisi comme thème «  être adopté : comment en parler à son entourage? « .

Aujourd’hui, les adoptés adultes se sentent plus libre de parler de leur adoption notamment parce qu’on leur laisse la parole et la possibilité de le faire. Il y a encore quelques années, il ne fallait pas parler de notre adoption, c’était tabou y compris dans le cercle familial le plus proche.

Nous ressentons le besoin de parler de notre histoire parce que ce n’est pas une honte et que cela fait partie de nous. Nous ne voulons pas d’un traitement de faveur ni que l’on nous stigmatise mais seulement montrer que malgré notre adoption (et donc notre abandon), nous allons bien et que nous avons appris à vivre avec avec le temps.

En revanche, ce qui peut être mal vécu, c’est lorsque nos parents ne peuvent pas s’empêcher de parler de notre histoire ou de préciser qu’ils nous ont adopté En faisant cela, ils ne se rendent pas compte que cela nous rappelle, qu’un jour, nous avons été abandonnés

Pour les futurs parents présents, il n’y a pas la nécessité de parler de l’adoption dans son entourage (autre que la sphère familiale et amicale proche). Cependant, mettre au courant le directeur de l’école par exemple leur paraît important en cas de besoin Selon eux, ils n’ont pas à se justifier sur quoique ce soit

Que l’on soit adopté, parents ou postulants, la réponse à la question  » comment en parler à son entourage ? » dépend de l’histoire de chacun, de sa manière de l’appréhender mais aussi de notre personnalité.

L’équipe bénévole

Les commentaires sont fermés.