[Rouen] Compte – rendu Groupe de parole 15/10

Bonjour à tous,

Lors du second groupe de parole au sein de l’antenne, nous avons évoqué comme thème «  être adopté : comment envisager notre parentalité ? »

Comment envisager notre parentalité quand on a été soi – même abandonné puis adopté ? On ne se pose pas tous la question. Cependant, il peut arriver que cela soit la naissance de l’enfant qui fasse naître les questions; la fameuse question de la ressemblance. Et c’est à ce moment que l’on effleure (pour certains) le besoin de savoir d’où l’on vient ou ce que l’on transmet à son enfant.

Il arrive aussi que des adoptés ne se posent pas la question, ni aucune questions concernant leur histoire d’ailleurs parce que cela ne suscite aucun intérêt chez eux.

Et pour d’autres, les questions liées à la parentalité se bousculent dans leur tête : serais – je une bonne mère ? Est – ce que je vais reproduire ce que j’ai vécu ? Vais – je arriver à créer le lien avec mon enfant ? ect…

Des adoptées m’ont confié qu’elles ont peur d’avoir une fille, peur de ne pas arriver à créer le lien avec leur fille ou peur de le casser parce que c’est le lien qu’elles n’ont pas eu avec leur mère à la naissance (souvenir inconscient).

Quand il s’agit d’un second enfant, la peur réside dans le fait de faire sans le vouloir une différence entre son fils et sa fille. C’est une peur inconsciente et elle peut arriver sans crier gare. Bien sûr, ce n’est pas le cas systématiquement. Certaines maman disent avoir peur de s’accaparer leur enfant, de trop l’investir. Cette peur est aussi présente chez la maman qui n’a pas été abandonné mais il est exacerbé chez l’adopté parce qu’à un moment de notre vie, nous avons été en manque d’amour, de tendresse alors nous voulons inconsciemment donner ce que l’on a pas eu. Quand on a été soi – même abandonné, cela peut – être compliqué de se projeter dans la parentalité.

Support utilisé : Dis – maman, raconte – moi d’oû tu viens !  Commande possible à livre@lavoixdesadoptes.com. Prix : 12 eurs + 4.50 euros de frais de port.

L’équipe bénévole

Les commentaires sont fermés.